Pour la deuxième édition du Plop Club, Sébastien Demorand a reçu Patrice Blanc-Francard (auteur d’un Dictionnaire amoureux du jazz, chez Plon) et Antoine Gerbelle (journaliste et critique vin), pour parler musique — surtout jazz bien sûr — et vin. On a bien bien bu, bien écouté, et bien ri aussi.
Le Plop Club, c’est toujours ça, c’est PLOP.

La playlist de Patrice Blanc-Francard :
– Fats Waller : Tain’t Nobody’s Biz-ness if I Do
– Duke Ellington : East St. Louis Toodle-Oo
– Billie Holiday : Strange Fruit
– Miles Davis : All Blues
– Guru (featuring Slum Village) : Cuz I’m Jazzy
– Kokoroko : Abusey Junction

Les vins évoqués par Antoine Gerbelle, en accord :
– Fats Waller : un beaujolais
– Duke Ellington : un vin de terre de graves (Graves, Médoc…), ou un alcool (Cognac…)
– Billie Holiday : un Banyuls, en l’occurence Antoine a amené une bouteille qu’il a produite, Terra Vinya 1995.
– Miles Davis : un grand rouge (Pauillac, ou Côtes de Nuits — Échezaux ou La Tâche de plus de trente ans). Ou un Languedoc (Terrasses du Larzac), une syrah du Rhône nord (Cornas Billes noires de Matthieu Barret par exemple). Ou un blanc oxydatif, Xérès oloroso par exemple ; ou vieux muscat du Cap Corse
– Guru : un vin de l’hémisphère sud, ou côte ouest USA. Par exemple pour l’hémisphère sud : en Australie, un vin du Gippsland (Victoria) en Australie, un pinot noir de William Downie. Ou un vin de l’Oregon.
– Kokoroko : Des bulles, un pétillant naturel (pourquoi pas le Pop Sec de Bertin-Delatte, chenin de Loire bu en début d’émission).

Le coup de cœur bachique Patrice Blanc-Francard : un Valencay de Denis Bardon (Domaine Saint Roch), et un Côte Roannaise du domaine Sérol
Le coup de cœur bachique d’Antoine Gerbelle : Face To Face, viognier orange, blanc de macération pelliculaire de Jonathan Purcell.

******
PLOP CLUB
Conçu par Sébastien Demorand et Thierry Poincin.
Sujet « Vin et Reggae » : Ghita Taghi.
Réalisation, montage : Laurent Le Coustumer.