Pour cette dernière étape, Matthieu part des plaines de la Beauce vers les collines du Perche, l’objectif final de son périple.
Il doit d’abord traverser la Beauce et ses plaines de cultures, ses moucherons et ses scarabées, puis arrive dans le Perche, là où il a décidé de s’installer, où le drame du phylloxéra a été un mal pour un bien puisqu’il a permis à la région de se concentrer sur les pommes.