La radio du bon goût

REPORTAGES

Chez les vigneronnes et vignerons, dans les salons, mais aussi partout où il se passe quelque chose et où l'on peut recueillir des témoignages, des tranches de vie, des instants en suspension — en ville ou dans la nature, RadioVino se déplace pour interviewer, enregistrer, archiver…

Sideways, ces vignerons qui font du vin leur « sideproject »

Combien existe-t-il de coiffeuses-peintres, de taxis-cinéphiles, de professeurs-écrivains..? Ce que nous faisons le soir et le week-end, avec une enthousiasme gratuit, débordant, montre l’importance existentielle de faire des choses en dehors du capitalisme, de la famille, voire de toute forme d’obligation. Et pour beaucoup, le « sideproject » est, en réalité, le projet.

Le monde du vin n’y échappe pas. Il existe des vignerons qui, par choix ou par manque de moyens, cultivent la vigne et vinifient en « sideproject ». Certains d’entre eux font leurs gammes avec quelques hectares et arrivent, bon an mal an, à sortir quelques centaines de bouteilles chaque année. D’autres ont des surfaces plus grandes, mais n’ont pas le loisir de s’y consacrer autant qu’ils le souhaiteraient.

C’est le cas de Luc de Roeck, du Domaine Fontaine, à Visan, dans l’enclave des Papes. Propriétaire d’un gîte mais aussi musicien, ex-sculpteur et… agent immobilier à temps partiel, Luc de Roeck est un vigneron très à part. D’une manière similaire, Olivier Trombetta, vigneron à Sainte-Cécile-les-Vignes, partage son temps entre salariat d’un Domaine et sa propre production, qu’il espère voir grandir au point d’en faire son activité principale. Interview croisée, donc, en présence (sonore) des cigales de la Drôme.


Écriture, réalisation : Marie-Ève Lacasse
Montage, musique originale : Laurent Le Coustumer

LOCALISER SUR LA PODCARTE

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.